Le VIRAGE HUMAIN

Accueil > 01 - Nos Professions > Sécurité Sociale > Classification 2015 pour le personnel de la SECU

Classification 2015 pour le personnel de la SECU

20 mois de négociation et une minable classification , qui en dit long sur le dialogue sociale à la SECU

mardi 25 novembre 2014, par fdcgtos


Vous êtes plus 40.000 internautes à avoir consulté cet article.
Toujours plus nombreux, merci pour votre fidélité et à bientôt sur notre site.
Lolo Webmaster


En préalable de la RPN du 9 décembre 2014, était prévue la signature du protocole sur la classification.

Aucune Organisation Syndicale n’a signé !
Fait inédit !

Le Directeur de l’UCANSS regrette que « les propositions n’aient pas été d’une grande ampleur », mais rappelle que « le contexte financier actuel a pesé sur les mesures proposées ».

L’employeur, informe qu’il en fera part au COMEX de « ce résultat », depuis toujours RIEN.


Etat final des 20 mois de "non négociation" d’une nouvelle classification pour le personnel de la SECU.

Aucune augmentation des rémunérations pour 2014

Le Directeur de l’UCANSS annonce que l’ensemble des mesures proposées par l’employeur aurait un surcoût entre 0,8 et 0,9% en 2015 et 0,76% en 2016.

La RMPP (voir l’article)... est utilisée pour glisser des aménagements classification résorbable en cas de promotion et d’attribution de points de compétences.

Seuls 17 % du personnel est concernés par une avance sur l’avenir,
RIEN pas un centime pour tous les autres.

Une classification à ZERO ce sont les points de compétence
qui servent d’ajustement à l’augmentation du coefficient

L’UCANSS insère dans la grille :
Employés et cadres la création d’un niveau 5.
Dès lors l’actuel 5a devient 6, le 5b 7 et le 6 classé niveau 8, le 7 devient 9, le 8 passe 10.... (voir tableau)

Et voila l’illusionniste "UCANSS" à l’oeuvre pour les cadres :
La fiche de paie affichera un coefficient de niveau supérieur, "la sensation d’avoir obtenu une promotion" sans un centime d’augmentation, "quel tour de passe passe".

Exemple pour un niveau 3 qui ne change pas de niveau :
Coefficient de 215 points + 26 points d’expérience + 18 points de compétence = 259 points actuellement
Avec la nouvelle grille de coefficient, un niveau 3 passera au coefficient 226 points + 26 points d’expérience = 252 points, il se verra donc actualisé de ces pas de compétence à hauteur de 7 points pour être égal à 259 points.
Ce sont donc ses points de compétence qui servent d’ajustement à l’augmentation du coefficient.

L’ancienneté :
2 points par année d’ancienneté seront ouverts dans la limite de 30 ans au lieu des 25 ans actuellement.
Cette disposition s’applique aux personnels qui ont atteint le plafond des 25 ans, mais aussi pour ceux qui ont atteint 30 ans d’ancienneté.
Pour ces derniers, le rattrapage des deux points se fera tous les ans.

Modification d’attributions des pas de compétences :
7 points
- pour la grille des employés et cadres du niveau 1 à 5
12 points
- Pour la grille des employés et cadres du niveau 6 à 9
15 points
- Pour la grille des employés et cadres du niveau 10 à 11
18 points
- Pour la grille des ingénieurs conseils du niveau 12 A à 14

Classification des Employés et Cadres :
Niveau 1 Coef. Qualif 210 point : Coef. max 315
Niveau 2 Coef. Qualif 211 point : Coef. max 338
Niveau 3 Coef. Qualif 226 point : Coef. max 374
Niveau 4 Coef. Qualif 247 point : Coef. max 402
Niveau 5 Coef. Qualif 260 point : Coef. max 440
Le Niveau 5A Devient Niveau 6 Coef. Qualif 276 point : Coef. max 484
Le Niveau 5B Devient Niveau 7 Coef. Qualif 300 point : Coef. max 520
Le Niveau 6 Devient Niveau 8 Coef. Qualif 330 point : Coef. max 550
Le Niveau 7 Devient Niveau 9 Coef. Qualif 365 point : Coef. max 656
Le Niveau 8 Devient Niveau 10 Coef. Qualif 405 point : Coef. max 664
Le Niveau 9 Devient Niveau 11 Coef. Qualif 435 point : Coef. max 709

Enfin la Mobilité fonctionnelle reconnue (une bonne nouvelle)  :
Lors d’une vacance de poste avec un même coefficient mais en changeant d’emploi, le salarié retenu bénéficiera d’une augmentation d’au moins 105%.

Texte soumis à la signature dès le 9 décembre 2014

Lire l’article "une analyse lucide de la situation sociale et politique..."

Comme le 18 mars et le 16 octobre 2014
Avec la CGT
Ensemble pour défendre la SECU et son personnel !


Rien ne va plus à la Sécu.

La valeur du point de salaire n’a pas été revalorisée depuis mai 2010.

Réorganisations et restructurations se succèdent, les suppressions d’emplois sont légion, expliquant en grande partie la dégradation concomitante des conditions de travail du personnel et du service rendu aux assurés sociaux, ainsi que les retards qui s’accumulent dans le traitement des dossiers.

On « négocie », pendant environ 20 mois une classification qui se résume à quelques mesurettes d’un montant de 0,8% de la masse salariale financées de surcroit grâce au gel de la valeur du point depuis 2010 et jusqu’à 2017 !!!

Comble du mépris on apprend que les exécutions budgétaires des frais de personnel se montent en moyenne à 97,5%, et que la RMPP pourrait être potentiellement fixée à 1,65%, un taux historiquement bas !

Entre 2005 et 2011, 1.949 accueils ont été fermés dans les caisses primaires d’assurance-maladie, les services médicaux, les CAF et les caisses de retraite. 130 organismes de Sécu ont disparu à la suite des fusions plus de 20.000 postes ont été supprimés, soit 10% des effectifs et es COG qui viennent d’être signées en prévoient 8800 supplémentaire d’ici 2017.

Le recours aux heures supplémentaires et à l’embauche de salariés sous contrat précaire s’est fortement développé.

Portfolio